INFLUENZA AVIAIRE

Un virus influenza aviaire hautement pathogène, sous-type H5N8, circule actuellement en Europe, dans de nombreux états membres et en Ukraine.

Des élevages de volailles domestiques sont  majoritairement atteints (dindes, poules pondeuses, basse-cours et canards). 

Mise en place de nouvelles mesures de biosécurité 

Le statut indemne ne doit pas occulter l'impérieuse nécessité de prévenir toute introduction et diffusion du virus, notamment par la mise en place de nouvelles mesures de biosécurité pour tout détenteur de volailles et oiseaux captifs.

Ainsi, en tout point du territoire national, les services départementaux activent le réseau dès le premier cadavre d'oiseaux des espèces suivantes : anatidés (oies, canards, cygnes, ...), rallidés (foulques, râles, ...), échassiers (limicoles, hérons, aigrettes, ...) et rapaces.

A ce titre, le Ministre rappelle l'importance de la biosécurité et engage tous les professionnels au plus strict respect des mesures de biosécurité pour les acteurs de la filière afin de prévenir collectivement la contamination des élevages et ne pas mettre en péril l'ensemble de la filière volaille.



Mesures concernant les élevages non-commerciaux en Moselle

  • Les volailles et oiseaux captifs détenus sont claustrés ou protégés par des filets ;
  • Interdiction de transports et de lâchers de gibiers à plumes ;
  • Interdiction d'utilisation d'appelants.

De façon générale, toute situation susceptible de mettre en contact direct ou indirect des oiseaux domestiques et des oiseaux sauvages est à proscrire. 

Suivre l'évolution de la situation sanitaire

Afin de connaitre les évolutions de la situation sanitaire, au regard de l'influenza aviaire hautement pathogène, consultez le site de la plateforme d'épidémio-surveillance en santé animale : www.plateforme-esa.fr

 Celle-ci dresse un bilan de la situation de façon régulière, chaque semaine et en fonction de l'actualité.

Retour en haut de page