Figure emblématique de la commune, personnage connu et reconnu, Sonia Kratz n’a de cesse de donner de son temps libre pour le bénévolat.

Sixième enfant d’une famille qui en compte sept, Sonia apprend très jeune la notion du partage avec ses frères et sœurs. Elle se marie en 1978 et commence le bénévolat en inté- grant les équipes d’action catholique pour les enfants de l’église Notre-Dame à Behren où elle réside. Ce premier investissement lui fait découvrir un autre monde : celui d’aider, partager et d’offrir. Des gestes naturels qui deviennent alors pour Sonia Kratz une évidence. Eduquer ses enfants sa priorité Mariée, sa priorité reste l’éducation de ses trois enfants. Durant 10 ans, elle sera bénévole au groupe scolaire Hector- Berlioz où sont scolarisés ses enfants. Elle s’occupe notamment de la bibliothèque et participe à la vie de l’établissement. Mais plusieurs associations l’attirent. Elle rejoint le groupe des mamans scouts bénévoles pour aider les scouts éclaireurs de Forbach lors des manifestations qu’ils organisent. Infatigable, pleine d’énergie elle prend une carte de membre à l’Association Culturelle de Behren et rejoint la section scrabble et la chorale de l’ACB. À la démission de la responsable de la section scrabble, celle-ci risque de disparaître faute d’un dirigeant bénévole pour en assurer les permanences et les animations. Pour ne pas pénaliser les adhérents, Sonia décide d’en prendre la tête et de continuer à assurer son fonctionnement et même de l’élargir. L’opportunité se présente avec l’ouverture sur la commune de la maison de retraite du Pavillon du soleil qui lui permet de proposer aux animateurs de l’établissement ses services. Ainsi Sonia se rend régulièrement à l’Ehpad auprès des résidents et y anime des journées scrabble. Au bon endroit au bon moment En 2013, lors d’un vernissage en mairie, elle rencontre les responsables de l’association Docteur Sourire. Au détour d’une discussion, Sonia apprend que l’association qui œuvre auprès des enfants malades hospitalisés en pédiatrie manque de maté- riel de dessin. Sans plus attendre, aidée par un ami, c’est sur les réseaux sociaux qu’ils vont lancer un appel aux dons pour rassembler du matériel. À ce jour, trois grandes remises de matériel ont eu lieu au service pédiatrique de Marie-Madeleine de Forbach. Les Tirelires du Sourire Dans la foulée, épaulée par des amis, elle élabore le projet des Tirelires du Sourire qui aujourd’hui fleurissent partout dans la région chez les commerçants et les entreprises. Elles servent à récolter des dons auprès des clients. Une belle somme totale de 5 000 € a déjà été remise à l’association Docteur Sourire. Depuis peu Sonia a rejoint l’association Solidarité Échange Local (SEL) d’Œting, formée des bénévoles qui se rendent mutuellement service dans leurs domaines de compétences. Malgré la douloureuse perte de son mari en 2006, longue est la liste des associations où Sonia reste présente. Pour de nombreuses personnes, la vitalité de cette maman de trois enfants et mamie de six petits-enfants fait partie en intégralité du monde du béné- volat. Tous savent qu’ils peuvent compter sur son dévouement à les rejoindre et s’investir à 100 % sur des projets.