Des sessions de formation au métier d’agent de propreté et d’hygiène sont organisées actuellement à Behren. Les bénéficiaires, des demandeurs d’emploi, alternent entre théorie, ateliers pratiques et stages en entreprises.

 

Dans une aile de la résidence des Platanes actuellement en travaux, trois appartements servent de cadre aux ateliers pratiques à la formation « agent de propreté et d’entretien ». Depuis le 11 octobre, douze femmes suivent une session pour acquérir les compétences de ce métier avec, les concernant, une spécialisation dans l’hôtellerie. Pour des demandeurs d’emploi En plus des cours théoriques, les appartements tests permettent de se faire la main. « Tout le programme de l’hôtellerie a été passé en revue : travail sur les lits, nettoyage des meubles et sanitaires… L’hôtel Mercure de Forbach nous accueille également un jour par semaine pour compléter la formation et être confronté au réel », indique Valérie Kropka, formatrice au CF2P (centre de formation au personnel de propreté). La session, qui s’étale jusqu’au 31 janvier, est aussi rythmée par deux stades de 15 jours en entreprises. Le CF2P intervient à Behren dans le cadre de programmes validés par Pôle Emploi. Il y a quatre sessions, qui accueillent chacune 12 personnes. Les bénéficiaires sont tous demandeurs d’emploi, la grande majorité est originaire de Behren-lèsForbach. La Ville apporte son soutien en mettant à disposition des locaux : les sous-sols de la maison des associations pour les cours, et donc la résidence des Platanes pour la pratique. Un secteur qui embauche « Grâce à cette formation, les participants savent surtout s’adapter à des situations qu’ils pourraient rencontrer en entreprise », souligne Fabienne Le Dain, directrice de CF2P, organisme basé à Liverdun, en Meurthe-et-Moselle. Elle précise l’intérêt des quatre sessions pour devenir agent de propreté et d’hygiène, avec diverses spé- cialisations : « C’est un secteur en tension, selon Pôle Emploi, car les personnes en poste sont vieillissantes et proches de la retraite. » Il y a donc des opportunités d’emploi. La formation prodiguée par CF2P doit permettre aux bénéficiaires d’accrocher le bon wagon. « Le taux de sortie positif d’une telle session, avec un contrat à la clé, est de 40 % », conclut Fabienne Le Dain.

 

Article RL